Message de la présidente
Comité
Programmation
Commanditaires
Photos
Nous joindre
Facebook
Billetterie Accès
The Box
Andie Duquette
Peter Macleod
Hert Leblanc & Véronique Labbé
Mario Tessier
Brian Mallery & Danis Mallais

HISTORIQUE

Les membres du comité organisateur du premier Festival de la Tourbe de Lamèque tenu, il y a 40 ans, ne s'attendaient sûrement pas à ce que ce festival devienne aujourd'hui l'un des plus anciens de la Péninsule acadienne et prenne même un moment donné l'appellation de « provincial » !

Au fil des ans, plusieurs personnes se sont succédés à la barre de cet événement majeur pour les gens des Îles Lamèque et Miscou et de l'extérieur de celles-ci afin de faire de cette grande fête estivale un succès. Voici donc quelques moments marquants de l'histoire du Festival provincial de la Tourbe :

En 1973, le village de Lamèque mit sur pied son propre festival. Avec son dynamisme connu, la regrettée Mme Alfredine Landry, en étroite collaboration avec le conseil municipal, occupe le poste de présidente du festival de 1973 à 1977, alors appelé « Festival de la tourbe ». Ce festival avait et a encore pour but de promouvoir l'industrie de la tourbe et du tourisme. Le thème du festival était « faire connaître l'industrie de la tourbe et souligner le travail des gens d'ici ». Mme Landry reçoit la collaboration des trois tourbières en opération sur l'île de Shippagan (le 4 février 1974, l'île de Shippagan devient l'île de Lamèque) ; Atlantic Peat Moss, La Mousse Acadienne et la Tourbière de Lamèque.  Au cours des années, d'autres tourbières ont vu le jour sur l'île de Lamèque, augmentant ainsi la productivité et apportant une économie plus stable sur l'île. Au programme du festival de 1973, il y avait une foule d'activités invitant les gens à participer dont ; compétition d'athlétisme, danses pour les jeunes et les adultes, couronnement de la reine, défilé, etc.

En 1974, d'autres activités sont ajoutées afin de rejoindre encore plus de gens.

En 1975, le prix du « Mérite de la tourbe » fut institué. Le festival décida de remettre aux anciens travailleurs de la tourbe une plaque souvenir en reconnaissance de leurs nombreuses années consacrées à cette industrie si importante pour la région. Les deux premiers prix du Mérite de la Tourbe furent accordés à Émilien Langevin et Albénia Noël.

En 1976, le Festival de Musique Baroque fit son entrée dans la programmation du Festival de la Tourbe. Aujourd'hui, le Festival de Musique Baroque est un événement majeur en lui-même et il est reconnu sur la scène internationale.

En 1978, Réginald Paulin succéda à Mme Landry à la présidence du festival et occupa ce poste pour deux éditions. En 1979, comme c'était l'Année internationale de l'enfant, le festival ne fit pas exception et souligna cet événement par une journée d'activités spéciales pour les enfants et un char allégorique rendant hommage à l'enfance. On rajouta également au programme la populaire bénédiction des bateaux.

Déjà à l'époque, le maire de Lamèque, Michel Haché, avait une vision bien arrêtée de l'avenir du Festival de la Tourbe. Il visait à en faire « un événement capital et majeur pour la région », but qui sera atteint en 1992.

En 1980, Roger A. Noël occupa la présidence du festival. C'était l'époque des kiosques à l'aréna et des concours de souque à la corde, de pelleteurs de tourbe et de pousseurs de brouettes.

En 1981, sous la présidence de Réal Naud, le festival fit naître sa mascotte qui portait le nom de M. Tourbe. C'est une erreur d'imprimerie qui lui donna le nom sous lequel nous le connaissons aujourd'hui, soit « Tourbi ».

Rodolphe Haché assura la présidence pour l'édition 1982 du Festival de la Tourbe. Une annonce majeure fut faite pendant les festivités. L'honorable, Horace Smith, accepta la demande du village de Lamèque et ce dernier reçut son statut de ville, le 2 septembre de la même année.

En 1983 et 1984, André Haché prit les commandes du festival. On vit s'ajouter plusieurs activités au programme, dont le rallye poker sous-marin.

Durant deux années consécutives, soit en 1984 et 1985, le festival passe par une période creuse, certaines activités ne fonctionnaient pas.

De 1985 à 1987, un comité de jeunes avec à leur tête René Chiasson apporta au festival le vent de jeunesse dont il avait besoin. On innova en changeant l'heure du défilé. On en fit un défilé de nuit qui était alors présenté le samedi soir. Il est à remarquer que le défilé de nuit du Festival de la Tourbe était un événement unique dans la province. Sous la présidence de René Chiasson, le festival a pris une toute autre allure et les nouveautés se sont succédées d'année en année.

Les jeunes de Lamèque furent responsables du festival durant les années 1988 et 1989 sous la présidence d’Alain Chiasson.

De 1990 à 1992, le comité organisateur du festival travailla sous l'habile direction de M. Vincent Haché. La ville de Lamèque fut reconnue « Capitale provinciale de la Tourbe » en 1991, et le festival emboîta le pas en 1992 en devenant le « Festival provincial de la Tourbe ».

De 1993 à 1996, c'est au tour de M. Pierre Blanchard d'être au poste de la présidence du Festival Provincial de la Tourbe.

En 1997, l'année de la 25e édition, c’est Fernande Chiasson Paulin qui accepta la présidence du festival.

Depuis, plusieurs autres bénévoles prirent les cordons de la présidence, dont M. Gaston Paulin et Guy O. Chiasson.

En 2004, Mme Lisette Cormier Noël assure le rôle de présidente du Festival provincial de la Tourbe. Plusieurs changements ont été apportés au festival avec l'ajout d'activités différentes. La journée familiale, qui était là dans ses tous débuts, refit son apparition avec des jeux gonflables et feux d'artifice en soirée.  Mme Cormier Noël a occupé ce poste durant quelques années.

En 2007, un tout nouvel exécutif fut élu et c'est au tour de Mme Renée Noël d'assurer le rôle de présidente du festival. Elle occupe encore ce poste à ce jour.

De 2008 à 2011, le festival ne cesse de croitre, et ce, grâce aux nouvelles idées d'activités, à la stabilité instaurée au sein du comité organisateur des membres ainsi que la venue de nouveaux membres à chaque année amenant un nouveau dynamisme. Tout ces éléments ensembles ont fait en sorte qu'il y a une augmentation de la participation à chaque année. 

En 2012, c'était une année grandiose puisque le festival célébrait son 40e anniversaire avec une programmation spéciale. Son succès a été hors des attentes et battant même des records d'assistances, dont un spectacle à guichet fermé. Du jamais vu pour ce festival.

De 2014 à 2016, le festival a toujours présenté son spectacle d'humour à guichet fermé. En 5 ans, c'était une 4e fois. Cette soirée était devenu un incontournable.

En 2015, le festival a acceuilli pour chacun de ses trois spectacles majeurs plus de 1 000 spectateurs. Près de 3 700 personnes sont venus assister à ces spectacles. C'était une année exceptionnelle!!
 
En 2017, le Festival célébra son 45e anniversaire!!